LES THÉRAPIES BREVES : présentation

Le courant des thérapies brèves englobe plusieurs approches qui ont toutes en commun d’axer l’accompagnement thérapeutique sur l’amélioration et le changement.
Parmi, L’EFT, l’hypnose Ericksonienne, l’HTSMA / EMDR, la thérapie solutionniste, la thérapie stratégique, la PNL…

Contrairement à la psychanalyse qui s’intéresse au « pourquoi » du problème -c’est-à-dire à l’analyse de ses causes profondes- le courant des thérapies brèves issu des travaux de l’Ecole de Palo Alto, s’intéresse, quant à lui, à la question du comment : « Comment faire pour aller mieux ? », « Comment faire pour créer du changement ?». Son but est le soulagement rapide et durable de votre souffrance.
Il s’agit d’un modèle non normatif, qui ne vous enferme pas dans des étiquettes diagnostiques. Les thérapies brèves cherchent, plutôt à définir votre problème en termes concrets, ici et maintenant, dans vos interactions avec l’environnement. Et il en va de même des objectifs que vous souhaitez atteindre. Pour diminuer votre douleur physique ou morale, la thérapie vise dans le plus bref délai et de la façon la moins invasive possible, à vous faire faire de nouveaux apprentissages, par le biais d’expériences thérapeutiques – expériences nouvelles destinées à corriger le résultat douloureux de votre vécu antérieur.

QUELLE EST LA DURÉE D’UNE THÉRAPIE DITE « BREVE » ?

Vous bénéficiez du nombre de séances dont vous avez besoin. Thérapie brève ne veut pas dire thérapeute pressé ! La notion de « brièveté » définit plus une façon de penser et d’agir dans le concret, qu’un but en soi.